mercredi 19 novembre 2014

CE QUE J'AURAI AIMÉ SAVOIR AVANT DE BIG CHOPER (part one)


Hello n'happyzes chéries,

Peu le savent. Mais, le 26 août 2006, c'était mon 3ième (et dernier) BIG CHOP ! Et oui, j'avais déjà voulu, en 1999, tenter l'aventure crépue. Je m'étais coupé les cheveux chez un coiffeur pour homme, aux Etats-unis, après une expérience malheureuse de locks...que l'on m'avait promise (une coiffeuse à Montréal) à grands renforts de wax...sur cheveux défrisés... l'arnaque du siècle vu que cette manoeuvre m'avait coûté 70 dollars...précieux billets dans la petite bourse de l'étudiante que j'étais. 

Puis, en 2003, toujours au Canada, je me suis à nouveau rendue dans un endroit byzarre,...chez un autre coiffeur pour hommes qui, lui aussi m'a râté. Mais c'était, à l'époque, le seul moyen correct de commencer son aventure n'happy :-( 

Cette seconde tentative a cette fois-ci duré juste le temps de rentrer sur Dakar (Décembre 2004) et de tout re-défriser... ! Je me suis quand même débrouillé 1 an environ avec mes kinks et ma caverne d'Ali Baba c'était une boutique indienne qui vendait toutes sortes de produits (non adaptés : Pink, Hair polisher, Dax, ...) au Métro Plamondon !

Donc, vous comprenez qu'avec tout ce tâtonnement de "professionnels" visiblement incapables de m'aider à sauter le pas, j'étais arrivée à la conclusion que la prochaine tentative devait venir de moi et de personne d'autres.

Je me suis donc saisie d'une paire de ciseaux, ce fameux 26 août, pour faire toute SEULE, la peau à mes bouts défrisés. UNE LIBERATION les filles !!! Un moment inoubliable où, pour la première de ma vie, je me suis sentie légère et libérée d'un lourd fardeau. Incroyable sensation. De nouveaux horizons capillaires s'ouvraient alors à moi.

Mais, parce qu'à l'époque en effet peu de ressources existaient (surtout à Dakar) encore sur ce phénomène du retour au naturel, il était facile de craquer (comme les deux premières fois) et de re-basculer dans le cercle vicieux de Mr Lye.

J'ai donc eu, comme tout le monde, des périodes de profond désarroi (plus en années 2 et 3) avant que mes Fotkieuzes (genre Sera25) et ensuite mes youtubeuzes de l'époque (lire ici) me sauvent et me permettent de prendre des cours basiques de n'happylogie (le masque au henné par exemple).

Du coup, en repensant à cette période post BC, j'ai voulu partager avec celles qui ont choisi la manière forte, les quelques trucs VRAIMENT utiles, que j'aurai aimé savoir quand j'ai fait mon BC.

(la suite ici)