lundi 30 mars 2015

L'ANEMIE, VOTRE PIRE ENNEMI?

Hello n'happyzes chéries,

Tout le monde n'a pas ce problème, certes. Mais celles qui en souffrent l'ignorent hélas bien trop souvent, laissant nos pauvres tiffs à la merci de cette pieuvre... ce malaise tentaculaire : la carence en fer.

Comment tout a commencé?

Aussi loin que je me souvienne, j'en ai toujours souffert. Je n'ai jamais pu faire de dons sang (j'en ai en fait autant besoin que ceux qui le reçoivent...puisque figurer que la seule fois où j'en ai donné, en 10 mn, même pas, j'étais dans les pommes... DEFENSE DE RIRE !

Bref, des étourdissements, des évanouissements, des sensations de vertiges etc. j'en ai toujours eu. Et j'ai appris à vivre avec.

Sauf que jamais, au plus grand jamais, je n'ai fait le lien avec mes cheveux. Au collège, j'avais les cheveux vachement effilés et cassants... impossible de faire un truc convenable avec mes cheveux... mais bon, tout le monde chez était convaincu que j'avais une mauvaise nature de cheveux, on a mis tout ça sur le compte de Pas de chance...

En Terminale, premier signal alarmant, j'ai perdu tous mes cheveux du milieu de la têtre "Crown area"... pfiuuuuuf, plus rien. Du coup, ma coiffeuse de l'époque n'y a elle aussi vu que du feu et a voulu mettre cette chute effroyable sur le compte du BAC... mwais !

 Pendant mes années de FAC, et convaincue justement que j'avais des cheveux "pourris", je n'ai jamais rien fait pour m'en occuper.

Tout premier diagnostic sérieux

Sauf qu'une fois, et parce que cette fois-là mon anémie était devenue beaucoup plus sérieuse, mon médecin (au Canada) a lui tout de suite pris les choses au sérieux et m'a prescrit du Prêle (horsetail en anglais). J'avais à l'époque entendu parler du SILICA (GNC) et la combinaison de ces deux compléments alimentaires a su faire des merveilles... je pense ne jamais avoir eu les cheveux plus beaux qu'à cette époque... enfin NAN, je ne les ai jamais eu plus beaux qu'AU NATUREL !


Comme mes cheveux étaient brillants et touffus !
Bien entendu, une fois le traitement terminé, ça n'a pas duré. Et j'ai recommencé à penser que la nature ingrate avait repris le dessus.

BREF, pour faire court, tous ces problèmes s'expliquent par la simple et unique raison que je manque de fer. C'est chronique chez moi, et comme justement je suis une grande "boul falé"(surtout quand il s'agit de ma santé)... ben ça c'est vu... et bien VU. je n'ai jamais vraiment eu les cheveux longs, avant de big chopper, une fois pour toute, en 2006.
en 2009 , 3 ans après mon Big chop.

Mais une fois mon passage au naturel bien assumé.... mes cheveux se sont mis à pousser uniformément (ce qui est bien entendu le problème lorsque l'on souffre d'anémie). 

Pendant au moins 3 ans (2006-2009), j'ai eu du volume, de la longueur... le rêve.















Sauf que voilà. Un jour, le grand méchant loup est revenu... J'ai commencé à constater que mes cheveux étaient tout flagadas, pas secs... je dirais même plutôt mais cassants... et seulement à certains endroits. Dans la même zone, je peux avoir de l'ultra long et de l'ultra court... et je n'arrivais pas à comprendre ce que je faisais mal, quand en fait mon corps me lançait son dernier ultimatum : ATTENTION, tu ne manges pas assez équilibré... du coup, comme on manque de minéraux, tes cheveux (et tes ongles) vont trinquer.

Pendant 4 longues années les filles, j'ai été SOURDE et pourtant, mes cheveux me rappelaient habilement toute la misère que je leur infligeais.
Manque de volume, et longueurs inégales, cheveux mous et cassants à certains endroits
sont de bons indicateurs...



Trouver le bon équilibre (nutritionnel), un début de réponse


Mai 2014
C'est en arrivant ici, en fin 2013, et parce que tout est plus facile niveau bouffe (plus de légumes, plus de poissons, plus choix... et pas cher du tout) que j'ai commencé à faire la cuisine et à manger de TOUT.
Oui, de tout! Brocolis, Céleri, Courgettes, Navets, Betteraves.... bref tout ce que je trouvais plus inutile et dont mes cheveux manquaient cruellement. HAAAH l'insouciance de l'âge...

Et j'avoue quand 4 mois, mes cheveux ont poussé comme jamais. Une révolution, pour moi et pour mes cheveux.






Sauf que voilà, depuis le début de l'année 2015, j'ai arrêté de prendre mes compléments alimentaires, j'ai recommencé à manger n'importe comment et n'importe quoi... et TADAM, le résultat ne s'est pas fait attendre : 

On voit clairement sur cette photo prise aujourd'hui que le milieu de ma tête a commencé à se clairsemer
(flèche bleue montre l'épaisseur d'une mèche normale - la flèche orange montre combien - juste à côté - à quel point
une bonne partie de mes cheveux se sont cassés...

Alors, me revoici partie en croisade : aux grands maux, les grands remèdes... je reviens très vite vous parler de ma routine "STOP ANEMIA".

Paroles de Hair Scout

dimanche 29 mars 2015

COMPARAISON 4 MOIS DE POUSSE


Hello n'happyzes chéries,


Vous êtes nombreuses à penser que c'est juste déraisonnable de couper ses cheveux.... après tout, si on veut les avoir longs, il faut à tout prix éviter de les "cisailler ". Oui, moi aussi j'ai longtemps cru que les ciseaux étaient nos ennemis.

Sauf que là, encore j'avais tort, et vous aussi (!) parce que justement, comme dans un jardin, l'objectif ce n'est pas d'avoir des haies fournies, qui poussent de travers... mais bien d'avoir une pousse harmonieuse, reflet d'un jardin luxuriant et d'une nature florissante qu'il nous faut nourrir et préserver (des mauvaises herbes : les pointes fourchues dans le cas de nos kinks).

Si vous me suivez depuis au moins 1 an, vous savez donc que j'ai certes eu une belle longueur (milieu du dos). Mais j'avais des pointes dans un état déplorable. Et pire que tout, j'étais incapable de dire si oui ou non mes cheveux poussaient et à quel rythme. C'était très frustrant.

Alors, en Novembre, et après y avoir longtemps réfléchi, j'ai coupé 13 cm (non étirés) d'un coup ! Une libération...ma duexième depuis mon big chop en 2006.

Un suicide capillaire, ont pensé certaines. 

Ben, 4 mois après, je vous laisse constater par vous même si cette manoeuvre radicale en valait (largement) la peine, ou pas...


ATTENTION : sur la première photo mes cheveux sont tressés donc ne révèle pas leur vraie longueur mais
vous constater quand même à quel point mes cheveux ont significativement poussés...
Toujours pas convaincues?!


Alors du coup, celles qui hésitent encore là, ça vous parle ou pas? Vous pourriez tenter le coup... !!!!! 


Paroles de Hair Scout

MASQUE A L'ARGILE BLANCHE


Hello mes n'happyzes chéries,


Je ne fais pas assez de posts sur mes soins je trouve... mais en réalité, et parce que je suis de la race des "n'happyzes" paresseuses... je n'aime pas changer de routines. Si j'en trouve une qui me convient, je ne vois pas vraiment l'intérêt de passer à autre chose et de risquer de traumatiser mes petits choux.

Sauf que voilà, des fois, on se laisse tenter... et le masque à l'argile blanche me faisait de l'oeil depuis quelques temps.

Perso, j'aime les masques d'argiles... la verte me fait une définition du tonnerre et me détend les cheveux aussi bien que le henné. Mais la blanche a des vertus nettoyantes et purifiantes que la verte n'a pas - à mon avis - et pour les avoir testées toutes les deux, je pense avoir davantage aimé la blanche, qui peut servir facilement d'alternative viable au shampoing !



Comment le préparer?

J'ai ma petite méthode, qui est inspiré de la MHM (maximum hydration method)...au lieu de diluer avec de l'eau, je mélange ma poudre avec de l'aloe vera et du vinaigre de cidre... MES CHEVEUX ADORENT. Par contre, assurez-vous d'en avoir assez sous la main parce que si vous avez une bonne longueur il vous faudra utiliser les 3/4 de votre argile et environ 150 ml de liquide... je suis nulle en dosage les filles... mais j'y travaille ;-)


Comment l'appliquer?

Certaines choisissent de mettre des gants. Moi j'y vais franco avec mes petits doigts et je m'assure de commencer par les pointes et de remonter tranquillement vers la racine. Il faut que tout le cheveu en soit couvert. ATTENTION, l'argile sèche vite (surtout que je n'ai pas mis d'huile) donc mettez les bouchées doubles pour ne pas risquer d'avoir une tête en béton .................


Quel temps de pose?

Encore une fois, je n'ai pas mis d'huile dans ce masque... il m'était donc impossible de le garder plus de 30 mn (application et pose comprises). Je voulais clarifier mon cuir chevelu et dégraiseer mes cheveux et l'huile ayant la propriété de gainer nos kinks, il fallait absolument que j'évite l'effet pansement.

Par contre, si vous rajoutez un corps gras, je pense qu'il est possible de garder son masque plus longtemps. Je réessayerai prochainement, avec une huile de mon choix.


Les résultats

Je n'ai hélas pas de photos post-soin (j'étais pressée) mais mes tiffs étaient aussi douces que de la soie !!!!!!! Un délice, vraiment. Par contre - et c'est pas pour rien que cette argile est vivement conseillé pour celles qui ont les cheveux gras (de type caucasiens) - ils sont devenus très secs le lendemain, une fois secs et j'ai du y aller mollo (on sait comment gérer maintenant les crises de sécheresses, n'est-ce pas les filles ) pour éviter la casse.

Malgré cela, c'est vraiment un soin que je referai souvent... enfin une fois tous les trimestres disons.


Paroles de Hair Scout