vendredi 19 mars 2010

Témoignage : 4 ans en Août!!!




A chacune son patrimoine génétique C'EST VRAI. Mais ce n'est pas qu'une question d'hérédité!

Ma mère et ma grand-mère (et sa mère à elle...) ont pourtant de beaux cheveux. Moi, il a fallu que j'aille chercher ceux de la famille de mon père...Du coup,où certaines en 4 ans sont contentes de s'apercevoir que leurs cheveux leur arrivent au milieu du dos, les miens eux m'arrivent (en tirant bien dessus!) à l'homoplate (et ce sont ceux de derrière parce que devant c'est aussi rapide qu'à la SNCF).

Alors oui, il y aurait de quoi être frustrée. Mais en fait, ce serait trop simple de tout mettre sur le compte de l'ADN. Je me serai occupée de mes tiffs avec autant d'attention que la première année, sous le coup de l'excitation du début sans doute, qu'aujourd'hui j'aurai sûrement pu moi aussi m'exclamer YES THEY CAN !

Eh non! Il a fallu que je base cette expérience sur la seule recherche d'une longueur ahurissante... comme pour prouver aux femmes qui doute encore chez moi des bienfaits du Napptural State qu'elles avaient tort et que mes cheveux pouvaient,en un rien de temps, devenir aussi longs que les leurs.



Débat faussé d'avance n'est-ce pas puisqu'avant ça, il aurait fallu que je demeure à leur écoute et que je me rende compte qu'à leur rythme et selon leur logique, ils poussent.

Je n'ai peut-être pas gagné beaucoup de cm mais pour une fois, la texture de mes cheveux est agréable et bien définie. Je remarque aujourd'hui des bouclettes (frisettes) que jamais mes cheveux ne m'avaient dévoilé.

Tranquillement, ils se livrent à moi. A moi maintenant de me montrer digne et plus patiente.

4 ans en août :5 mois pour réapprendre à savourer chaque instant, longueur ou pas !